VENEZIA, LA SCOMPARSA

Venezia, la scomparsa est le fruit d’une carte blanche à Venise proposée par Jean-Michel Wilmotte. La Fondation Wilmotte présente une sélection de 36 tirages originaux du 11 mai au 26 novembre 2017, pendant la Biennale d’art contemporain.
L’exposition est accompagnée d’un livre publié aux Editions Xavier Barral

En écho au roman de Georges Perec – La disparition – j’ai fait disparaître les couleurs et les contrastes, jouant sur la densité trop claire ou trop sombre de mes photographies. Vidées de leurs teintes intermédiaires entre le noir et le blanc, ces images ne s’offrent pas au regardeur : elles l’obligent à fixer son attention, à se concentrer pour les voir apparaître, ou disparaître…

La pollution visuelle est ainsi nettoyée, les marqueurs du temps sont effacés pour offrir au regard une ville évanescente dont les contours se dessinent à force d’observation. Le premier regard ne suffit pas à voir tous les détails, il faut y revenir pour découvrir à chaque approche visuelle, de nouveaux éléments discrets, presque cachés qui se révèlent au fur et à mesure.

« Nous voguons sans cesse entre l’objet et sa démystification, impuissants à rendre sa totalité : car si nous pénétrons l’objet, nous le libérons mais nous le détruisons ; si nous lui laissons son poids, nous le respectons, mais nous le restituons encore mystifié. » Roland Barthes, Mythologies.

CONTACT

sabrinaponti.pro@gmail.com  / +33 6 18 04 34 00

  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon

© 2020 Sabrina Ponti.